Compositeurs

Retrouvez toute l’actualité d'Antonio Santana sur son site www.antonio-santana.com

Un itinéraire

Antonio-SantanaBrésilien né dans l'état du Minas Gerais, Antonio Santana a fait ses études musicales à Sao Paulo au Conservatoire Mario de Andrade où il obtient, à 17 ans, un prix de Piano, d'Harmonie, d'Analyse musicale et d'Histoire de la Musique. Il a étudié ensuite avec Alfredo Cerquinho, interprète renommé de Rachmaninov et Chopin. Il a dirigé pendant 7 ans une chorale de Sao Paulo d'une centaine de personnes avec laquelle il a interprété des œuvres classiques et contemporaines.

jsbachJean Sébastien Bach est né en 1685 à Eisenach, d'une famille de musiciens réputés. C'est le plus jeune fils de Johann Ambrosius Bach (1645 - 1695) qui vivait depuis 1671 à Eisenach, comme musicien de la ville et de la cour. A la mort de son père en 1695, le jeune Bach, qui a 10 ans, se voit confié à son frère Johann Christoph, un élève de Pachelbel à Ohrdruf.

samuelbarberNé aux États-Unis en 1910, Samuel Barber pourrait être rangé sous la rubrique de l'école américaine des « Éclectiques », bien que le visage le plus connu de sa syntaxe, à travers notamment son célèbre "Adagio pour Cordes" dont est issu "l'Agnus Dei", s'apparente plus au néo-romantisme.

C'est celui de ses débuts auquel nous devons également « Un Essai pour orchestre » et la « première symphonie ».

L'auteur, venant du Pays Basque, est arrivé en région parisienne voici une vingtaine d'années. Parallèlement à son métier d'animateur socioculturel, il se consacre à l'écriture et à la création. Il a publié un recueil poétique "Guitarésie" et un livre d'humour "Le Ludictionnaire". Auteur de chansons, sketches et dialogues pour le théâtre et la télévision. Il se considère avant tout comme un poète et a trouvé dans la musique d'Antonio Santana un merveilleux support, sur lequel il a écrit l'ensemble des textesd'Un Chant pour la Planète.

dvorak-smallAntonin Dvořák est né le 8 septembre 1841 à Nelahozeves, petit village tchèque sur la Vltatva et proche de Prague. Son père, Frantisek Dvořák, est l'aubergiste et le boucher de ce village. Il dirige son commerce avec beaucoup de sérieux et consacre ses moments libres à la musique. Anton est le premier enfant de la famille Dvořák.

Dès l'âge de cinq ans, Dvořák joue du violon à l'auberge familiale puis fait partie de l'orchestre du village. Après l'apprentissage du métier de boucher, il est envoyé chez son oncle à Zlonice pour y apprendre l'allemand, langue indispensable sous le joug autrichien pour espérer s'élever dans la société. L'instituteur du village, homme intraitable, est un musicien passionné et enseigne l'orgue, le piano et l'alto à son élève. Il lui enseigne également l'harmonie et le contrepoint.

faureDes dons précoces font que l'enfant de Pamiers, né en 1845 dans cette petite commune de l'Ariège, quitte sa modeste famille pour entrer à l'âge de huit ans à l'école Niedermayer à Paris
Il y reçoit la formation communément donnée à cette école, qui le mène à la maîtrise de la composition, du piano et de l'orgue, et à la connaissance du plain-chant. Ses études ont déjà souligné sa nonchalance, et l'ont mis en rapport avec Saint-Saëns, début d'une estime réciproque.

carlorffPar l'intermédiaire d'un bouquiniste de Würtzbourg, Carl Orff entra, le jeudi 1934, en possession d'un recueil de poèmes médiévaux, intitulé Carmina Burana.

C'est en 1847 que le bibliothécaire de la cour de Munich Johann Andreas Schmeller avait publié cette anthologie qui se base sur un manuscrit probablement rédigé entre 1220 et 1250 en Styrie ou au Tyrol du Sud, et qui fut découvert en 1803 au couvent de Benediktbeuren. C'est également à Schmeller que l'on doit le titre du recueil, Carmina Burana (Chants de Beuren).

giacomopucciniGiacomo PUCCINI (né à Lucques en 1858, mort à Bruxelles en 1924). Issu d'une famille de musiciens, il aborda d'emblée le genre d'opéra et composa les œuvres qui assurèrent sa renommée mondiale: Manon Lescault (1893), La Bohème (Turin 1896 et Paris 1900), La Tosca, Madame Butterfly, Turandot..., œuvres qui témoignent d'un instinct très sûr du théâtre, d'un usage constant d'effets qui portent sur le public.
Messa Di Gloria

grossini1792 (Pesaro - It) - 1868(Paris - Fr)
Gioacchino Rossini dès l'âge de douze ans et sans avoir suivi de véritables études musicales approfondies écrit ses première sonates. A partir de 1810, sa carrière est véritablement lancée à Venise, puis à Naples, caractérisée notamment par une rapidité d'écriture remarquable. 1822 marque le début d'un périple européen qui le mènera, par Vienne et Londres jusqu'à Paris. En semi-retraite à partir de 1830, toutefois ponctuée par son "Stabat Mater" et ses "Péchés de Vieillesse", il repart en Italie (Bologne en 1836 puis Florence en 1848) avant de revenir définitivement à Paris en 1855.